Émeline Métayer - Kinésiologie Angoulême

Edu kinésiologie

Edu Kinésiologie ou Brain gym®

Inspiré par Paul Dennison créateur du Brain gym ®: "Les mouvements BrainGym ont été conçus pour activer les fonctions cognitives variées dont la communication, la compréhension et l'organisation. Les mouvements sont efficaces parce qu'ils stimulent le cerveau de manières spécifiques qui nous préparent à apprendre"
Cette méthode  améliore les situations d’acquisitions intellectuelles ou motrices : Apprendre est une activité naturelle qui dure tout au long de la vie. Lorsque nous sommes sous stress, anxieux ou en difficulté d'apprentissage, nous ressentons une désagréable sensation de blocage et nous perdons nos moyens.

C’est une technique souvent utilisée en kinésiologie pour stimuler les fonctions cérébrales et créer des connexions neuronales par des mouvements corporels. Elle peut être utilisée comme ré-équilibration face aux problèmes d'apprentissage de manière générale, notamment pour des enfants scolarisés ;

  • favoriser l’apprentissage et le développement
  • clés essentielles de compréhension des comportements de l’enfant
  • soutenir les fondations de l’apprentissage, de l’estime de soi, de la confiance vers l’autonomie.

Les difficultés d’apprentissage prises en compte peuvent concerner les situations d’examen, les performances sportives, l’accès à la lecture, la prise de parole en publique

Aider les enfants (et les adultes) à diminuer le stress relié à l’apprentissage, à améliorer leur attention, leur gestion des émotions, la connexion entre les deux hémisphères de leur cerveau avec des exercices qu’ils redemandent.

- Se sentir bien sur sa chaise
- Réfléchir et prendre son temps avant de parler
- Aller à l’école sereinement
- Se concentrer, écouter, réfléchir, répondre
- Ecrire les lettres dans le bon sens (b et d, p et q)
- Recopier aisément du tableau au cahier
- Aborder les évaluations calmement
- S’organiser (travail, chambre, emploi du temps…)
- Comprendre les consignes
- Participer en classe, lire à voix haute, écrire, compter avec plus d’aisance

Au travail : retrouver sa confiance, prendre la parole en public
A la retraite : entretenir sa mémoire, sa concentration


Partagez l'article
Partager sur Facebook

Réflexes Archaïques

Les réflexes archaïques sont des mouvements automatiques essentiels au développement de l’individu en général. Ils forment la base de nos réflexes posturaux à vie. Ces réflexes sont présents chez le fœtus dans l’utérus, et pendant la petite enfance ils deviennent inhibés lorsque les mouvements deviennent plus contrôlés et plus habituels. Lorsqu’on permet à un bébé de se développer librement et naturellement, les réflexes primitifs seront intégrés.

L’intégration incomplète des réflexes peut être une cause de problème d’attention, d’autisme, de difficulté à lire, écrire, de langage, prise de parole, de désorganisation, des difficultés à rester en place, de concentration… d’autres défis peuvent être constatés comme le faible contrôle de la vessie, des difficultés à respirer, des problèmes de peau, une incontrôlable envie de manger des sucreries. Faible musculation, endurance faible, des douleurs corporelles et de la fatigue, de retard du développement, de déséquilibres sensoriels, de difficultés à voir et à entendre, de trouble du comportement, de timidité extrême, de manque de confiance en soi, de dépendance, d’inefficacité et des sentiments constants d’accablement. Les mouvements rythmiques aident les enfants et les adultes à compléter le modèle de réflexe et à transformer les difficultés en intégration.
 
En séance de kinésiologie, on peut être amené à réintégrer ces réflexes chez l’adulte comme chez l’enfant en fonction de sa problématique.

Partagez l'article
Partager sur Facebook

© Émeline Métayer - Kinésiologie Angoulême 2020. Site réalisé par ConceptElise